Communiqué du Collectif UJM en exil à la Bourse du Travail

Publié le par Coopérative étudiante

La présidence de l'UJM nous manipule. Son hypocrisie et ses mensonges sont flagrants.

Après nous avoir certifié que les locaux pouvaient être occupés, une nouvelle fermeture administrative a été décidée ce jeudi 22 novembre.
Cette attitude témoigne du rapport de forces engagé et de la volonté ferme du gouvernement de détruire le mouvement contre la LRU et son monde via la présidence de l'université.
Les fermetures administratives successives depuis bientôt une semaine ont pour but de briser toute organisation des étudiant-e-s en lutte et de les décrédibiliser vis à vis des autres.
Ces derniers doivent bien comprendre que depuis une semaine, c'est la présidence de l'université qui a engagé ce rapport de force, non les bloqueurs.
Fermer, rouvrir des sites, ne pas tenir des promesses, mentir et manipuler en organisant en sous-main des rencontres avec des étudiants contre le blocage pour organiser des AG, c'est une provocation !
Mais cette attitude n'est pas locale, d'autres facultés de France rencontrent les mêmes problèmes : c'est une politique menée au niveau national par le gouvernement. 
Ils veulent nous faire taire, montrons notre détermination !

Commenter cet article